Mon Congo [au-delà de Kinshasa] culturel | Actualite.cd

0
23


Il y a quelques jours, la promotrice culturelle Aisha Deme nous livrait dans les colonnes de l’hebdomadaire Jeune Afrique son Dakar culturel– ce fut un plaisir de la lire. Son texte m’a inspiré donc voici mon Congo culturel.

Kin ArtStudio – Installé dans un de ces vastes hangars de ladéfunte compagnie belge Texaf créé en 1925 dont la production de textile était l’activité principale [rebaptisé UtexAfrica en 1985] Kin ArtStudio est un espace de création et de promotion artistique, le bébé de Vitshois Mwilambwe, artiste internationalement reconnu. Divisé en studios de travail, Kin Art accueille des artistes encadrés par Vitshois et son équipe, afin d’en faire des professionnels qui pourront vivre de leur talent. Parmi les artistes issus de cette espace à fort potentiel, on compte Eddy KamuangaHilaire BaluFransix Tenda. COVID obligeant, la seconde édition de son évènement phare, la Biennale du Congo, a été reportée à 2022.[Au passage, aujourd’hui Utex ne produit plus aucun centimètre de tissus.]

2

Les bouquinistes de Kinshasa – En français facile on dira « librairies par terre ». Pas de mur, pas de rayon soigneusement rangé et étiqueté, le sol est leur seul espace, leur spécialité : des livres anciens, rares, tous genres confondus, nombreux n’étant plus en édition : la pensée politique de « Monsieur Non », le président guinéen Ahmed Sékou Touré ; les discours du Maréchal Mobutu Sese Seko ;les recueils du droit belge lorsque le Congo était encore une colonie ; un ouvrage commémorant les 400 ans de décès du peintre belge Pierre Bruegel, et bien d’autres pépites.  Kinshasa en regorge : devant les locaux de la défunte compagnie aérienne, Lignes Aériennes du Congo ; aux Galeries présidentielles ; Pont Cabu (oui c’est Cabu et non Gabi/Ngabi !) ; devant le Palais de Justice à la Gombe, à la place commerciale à Macampagne. Ne discutez pas trop les prix car ce que vous achèterez aura plus de valeur que l’argent dépensé.

1

Les musées nationaux du Congo – Kinshasa, Mbandaka, Goma, etc- la politique culturelle prônée par l’ex-président Mobutu voulait que chaque région/province ait un musée. Si aujourd’hui Kinshasa peut être fier de sa nouvelle bâtisse, on ne peut dire de même pour les autres provinces : les murs sont là, le contenu n’y est pas. Les visiter en vaut la peine, ne serait-ce que pour s’étonner de comment les gouvernements successifs ont relégué placé l’art et la culture aux oubliettes.

L’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa– Ecole d’art qui jadis accueillait de nombreux élèves de la sous-région, l’Académie a perdu de son lustre. Il demeure cependant un endroit à visiter avec ses salles d’expositions : peinture, sculpture en métal, boites en bois soigneusement taillées.Attention, vous risquez de croise le prochain grand artiste congolais.

1

Le Marché à Royal– Situé en face de l’Hôtel du Gouvernement, une constellation de hangars, je fréquente cetendroit plusieurs fois par mois. Un endroit où vous trouverez du tout : la fameuse adaptation de la couverture du livre « Tintin au Congo », un tabouret Chokwe serti de cuivre, des colliers en malachite, un jeu de dames en bois, des timbres, des masques et statuettes Songye, etc. Vous y trouverez également tout un mur de tableaux d’artistes qui ne rentreront jamais dans les annales de l’art congolais. Prenez votre temps, vous trouverez des objets à votre goût- faites vous guider par Achille, dites lui que vous venez de ma part.

Texaf Bilembo– Avec le soutien de la compagnie Texaf et d’autres entreprises, Bilembo s’est imposé comme un acteur majeur de la promotion artistique congolaise. Espace à deux niveaux, Bilembo a permis à de nombreux artistes d’éclore sur la scène internationale. Vous y trouverez une librairie et une programmation pour enfants.

Le Collège Boboto– La salle d’exposition du collège, situé à quelques mètres de la « Place des Evolués » (il faudrait d’ailleurs changer le nom de cet espace, on y reviendra) propose un vaste choix d’œuvres et créations artistiques. Un personnel poli qui saura vous guider au besoin. Pour ceux quine supporterait pas le marché à Royal, Boboto est le substitutidéal. L’autre joyau, c’est son amphithéâtre de près de 500 places, idéal pour des concerts et autres prestations musicales.

L’Echangeur de Limete– à votre arrivée à Kinshasa, vous serez accueilli par cet imposant joyau architectural construit au milieu des années 70. Sa pièce phare est un monumentdédié à l’icône Patrice Lumumba. Elle contient aussi une salle d’exposition.

Ndaku ya la ville est belle– Situé dans le bouillant quartier de Matonge, les artistes qui fréquentent cet endroit sont des « libristes » – libre des codes et autres théories, ici on pousse la créativité à son max ! Avec leurs propres maisons, cet espace organise depuis quelques années « KinAct », une résidence artistique qui s’achève sur des performances publiques, des happenings, des installations.

Goma– La RDC ne se limite pas à Kinshasa. Si Kinshasa a longtemps été la plaque tournante artistique, elle doit faire face à la montée de Goma. Goma, ça bouillonne grave ! Slam, peinture, dessin, photographie, danse, tout y est ! A l’allure où vont les choses, Goma remplacera Kinshasa comme capitale congolaise de l’art. De nombreux organisations et collectifs se sont créés ces dernières années pour promouvoir l’industrie. Lors de votre prochain passage, faites un tour au Kivu Youth Entertainment, assistez à un concert de slam, asseyez-vous pour échanger avec MNKF Creatives ou Nyiragongo Ngoma Productions, deux entreprises dynamiques qui se battent pour changer la narration sur le pays.

Brazzaville – Que serait l’espace Congo sans parler de Brazzaville ? Le voisin d’en face souffre des mêmes maux- un désintérêt et désinvestissement de la chose culture, cependantce ne sont pas les artistes qui manquent. L’industrie est réduiteà une poignée d’acteurs privés qui essaient de la faire renaitre de ces cendres. Les Ateliers Sahm, créé par l’artiste internationale Bill Kouélany, est la mieux connu de la ville. Espace de création et de promotion multidisciplinaire, Les Ateliers organise depuis plusieurs années un programme de résidence. Il y a aussi Galerie Art Brazza, espace d’exposition situé dans une belle bâtisse au centre-ville de la capitale. Et enfin je citerais le Pefaco Hôtel dont le directeur, Alexandre Becher a hissé l’établissement en acteur culturel : clips vidéos, expositions, défilés de modes, tout y passe.

Et vous, votre Congo culturel ressemble à quoi ?

Par Yvon Edoumou

 

 




Voir la source originale de l’article

Sur http://www.africanews.online suivez l’actualité africaine, de la politique et de l’économie.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour suivre l’actualité du pays d’Afrique qui vous intéresse :

L’ACTUALITE DES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST Actualité BéninActualité Burkina FasoActualité Cap-VertActualité Côte d’ivoireActualité GambieActualité GhanaActualité Guinée –  Actualité Guinée-BissauActualité LiberiaActualité MaliActualité NigerActualité NigeriaActualité SénégalActualité Sierra LeoneActualité Togo
AFRIQUE CENTRALE & DU NORD Actualité CamerounActualité République centrafricaineActualité GabonActualité Guinée équatorialeActualité République démocratique du CongoActualité République du CongoActualité TchadActualité Sao Tomé-et-PrincipeActualité AlgérieActualité EgypteActualité LibyeActualité MarocActualité MauritanieActualité Tunisie
AFRIQUE DE L’EST Actualité BurundiActualité DjiboutiActualité ÉrythréeActualité ÉthiopieActualité KenyaActualité OugandaActualité RwandaActualité SomaliaActualité SudanActualité South sudanActualité Tanzania
AFRIQUE AUSTRALE ET OCÉAN INDIEN Actualité South AfricaActualité AngolaActualité BotswanaActualité ComoresActualité LesothoActualité MadagascarActualité MalawiActualité MauriceActualité MozambiqueActualité NamibieActualité SeychellesActualité SwazilandActualité ZambiaActualité Zimbabwe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here