Now Reading
le pape alerte sur le fléau de la drogue
0
Donnez votre avis
Vous aimez ?
0%
Interested
0%


Pour son homélie dans la capitale Mauricienne, Port Louis, le lundi 9 septembre, le pape François a voulu s’adresser à la jeunesse de l’île, sacrifiée à ses yeux sur l’autel « d’un modèle économique idolâtre »… « Malgré la croissance économique que votre pays a connue ces dernières décennies, ce sont les jeunes qui souffrent le plus, ce sont eux qui ressentent le plus le chômage », a noté le souverain pontife, appelant à ne pas laisser « voler le visage jeune de l’Église et de la société ; ne laissons pas les marchands de la mort voler les prémices de cette terre ! » Allusion discrète au fléau de la drogue qui touche la jeunesse de l’île.

Première prise à 13 ans

En 2018, l’Observatoire mauricien des drogues faisait état d’une hausse du trafic et de l’usage des drogues comme l’héroïne, la cocaïne, les drogues de synthèse ou le cannabis. Les travailleurs sociaux de l’île tirent la sonnette d’alarme sur la consommation de drogues dures en particulier (opium, héroïne, codéine), avec des prises à des âges de plus en plus précoces. Dans une interview à l’Indian Ocean Times, Imran Dhanoo, responsable d’un centre de désintoxication à Port-Louis, expliquait qu’« auparavant nous avions des adultes de 25 ans qui venaient nous voir. Ils disaient avoir tenté leur première expérience à 18 ou 19 ans. » Aujourd’hui, la première prise de drogue serait à 13 ans pour un garçon et 16 pour une fille. Le centre d’Imran Dhanoo est davantage fréquenté par des jeunes de 18 ans « déjà à un stade avancé de grande détresse. »

Île Maurice : « Nos jeunes sont notre première mission », rappelle le pape

Des enfants de 10 ans se sont retrouvés aux urgences après avoir consommé de la drogue. Les trafiquants ciblent notamment les collèges et lycées pour vendre leur marchandise. En septembre 2018, le collège du Saint-Esprit appelait à l’aide face à l’augmentation des cas. Plusieurs jeunes ont été retrouvés drogués dans l’établissement, quand certains ont reconnu vendre ces produits illicites à leurs camarades de classe.

Et la consommation ne semble pas dépendre du milieu social ou financier des élèves. « La curiosité, la disponibilité du produit, la rencontre avec le produit, la dépression, la recherche d’euphorie encouragent les jeunes à prendre du cannabis, de l’héroïne frelatée, une nouvelle drogue de synthèse, un produit psychotrope qui provoque beaucoup de dommages à savoir les hépatites B et C, les œdèmes pulmonaires, le décès entre autres », relate Imran Dhanoo.

Les drogues de synthèse

Depuis quelques années, les drogues de synthèses posent particulièrement problème. Ces nouvelles drogues sont créées à partir de substances chimiques et peuvent être mélangées à des produits légaux de consommation courante, comme le Spice, un mélange d’herbes de thé imbibées aux cannabinoïdes de synthèse. En juillet 2018, les ventes de Spice représentaient 95 % des drogues vendues sur l’île. À un dollar (0,95 €) la dose individuelle, cette drogue est très facilement accessible alors que, contenant un nombre important de substances chimiques nocives, elle peut être mortelle au premier usage.

L’île Maurice interdit l’importation d’images offensant la religion

Un plan de lutte national contre le trafic et la consommation de ces drogues a été mis en place, mais les résultats tardent à venir alors que les produits continuent d’arriver sur l’île. Les autorités saisissent régulièrement des quantités importantes de drogue venant de Madagascar, comme en avril dernier quand 46 kg d’héroïne ont été confisqués à Toamasina, une partie seulement d’une cargaison de 220 kg qui devait arriver à Maurice par voie maritime.

Madagascar est une véritable plaque tournante du trafic de drogue dans l’océan indien. Les produits transitent par avion ou par mer, avec le concours de pêcheurs mauriciens. Si les autorités mauriciennes ont les moyens techniques de lutter contre la vente et la consommation de drogue sur l’île, il est plus difficile d’agir sur la grande île de Madagascar et de démanteler de solides réseaux internationaux.


Voir la source originale de l’article

Sur http://www.africanews.online suivez l’actualité africaine, de la politique et de l’économie.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour suivre l’actualité du pays d’Afrique qui vous intéresse :

L’ACTUALITE DES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST Actualité BéninActualité Burkina FasoActualité Cap-VertActualité Côte d’ivoireActualité GambieActualité GhanaActualité Guinée –  Actualité Guinée-BissauActualité LiberiaActualité MaliActualité NigerActualité NigeriaActualité SénégalActualité Sierra LeoneActualité Togo
AFRIQUE CENTRALE & DU NORD Actualité CamerounActualité République centrafricaineActualité GabonActualité Guinée équatorialeActualité République démocratique du CongoActualité République du CongoActualité TchadActualité Sao Tomé-et-PrincipeActualité AlgérieActualité EgypteActualité LibyeActualité MarocActualité MauritanieActualité Tunisie
AFRIQUE DE L’EST Actualité BurundiActualité DjiboutiActualité ÉrythréeActualité ÉthiopieActualité KenyaActualité OugandaActualité RwandaActualité SomaliaActualité SudanActualité South sudanActualité Tanzania
AFRIQUE AUSTRALE ET OCÉAN INDIEN Actualité South AfricaActualité AngolaActualité BotswanaActualité ComoresActualité LesothoActualité MadagascarActualité MalawiActualité MauriceActualité MozambiqueActualité NamibieActualité SeychellesActualité SwazilandActualité ZambiaActualité Zimbabwe

Commentaires

    Laissez le votre