Now Reading
Attaques de front contre le pouvoir en place à Abidjan: Voici le  » tabouret noir » de SORO qui fait peur à OUATTARA
0
Donnez votre avis
Vous aimez ?
0%
Interested
0%


Depuis la mise en place du parti unifié, le RHDP en Janvier dernier, les crises de nerfs entre l’ex Président de l’Assemblée nationale et ses anciens alliés républicains ne cessent de faire bruire l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Révélations par ci, invectives par là, le temps de la lune de miel est passé entre ceux qui durant près de 20 ans, 1999 à 2019, auront mené tous leurs combats en front commun pour imposer au pays d’Houphouet BOIGNY, la méthode néo- libérale du M. Afrique des Institutions de Bretton Woods.

À l’instar du prédécesseur d’Alassane OUATTARA, Laurent GBAGBO, le député de Ferkessedougou tient des rencontres , chaque semaine avec les populations des diverses régions du pays, pour échanger sur la situation sociopolitique et en particulier sur les contours de sa démission du perchoir de l’Assemblée nationale. Si pour l’ex-président Leader de la rébellion, ces rencontres constituent une étape pour se rapprocher un peu plus du fauteuil présidentiel en s’attirant la sympathie de ses concitoyens, le langage utilisé par Guillaume SORO est loin, et même très loin de plaire au clan OUATTARA qui a visiblement de plus en plus de mal à digérer cette  » impertinence  » de la part du  » fils rebelle  ». Signes de cet agacement, les nombreuses sorties des cadres du RHDP qui tancent régulièrement le nouveau  » chômeur  », ( description ironique qu’il fait de lui-même), qu’ils accusent ‘ de trop parler  ». Mais SORO parle-t-il vraiment trop pour l’opposant qu’il est désormais ou devient-t-il un peu trop menaçant ? La question reste entière d’autant plus qu’en observant la sphère politique Ivoirienne, le Président du Comité politique est n’est certainement pas le plus prolixe. Est-ce symptomatique des anciens dirigeants du Parlement Ivoirien, mais les matraquages enflammés de Mamadou KOULIBALY, qui s’est depuis de longs mois déjà, lancé dans la pré-campagne à travers les réseaux sociaux, ne passent pas du tout inaperçus… Le Numéro 1 de la  »Nouvelle Côte d’Ivoire », Gnamien KONAN se prononce aussi régulièrement sur l’actualité nationale. De plein droit d’ailleurs, puisqu’il est d’abord citoyen et en plus, opposant. D’où vient -il alors que SORO soit perçu comme le plus bavard de la classe ?

À l’analyse, l’ancien Vice-President du RDR, est beaucoup moins gênant par son silence que par sa verve. En effet, le cas SORO pourrait être un véritable poignard dans le dos du Chef de l’état, Alassane OUATTARA au regard de son CV , un peu trop fourni. Pour avoir travaillé dans l’ombre pour son ex mentor avant même le coup d’État de 1999, pour avoir dirigé la rébellion des Forces Nouvelles, de 2002 à 2011, pour avoir tenu les manettes de la primature, (tant sous l’ère GBAGBO qu’avec Alassane OUATTARA), de la défense et du Parlement jusqu’en Février 2019,  »le jeune homme  », selon l’appellation du Président OUATTARA, pourrait en savoir trop, et même un peu trop. Une situation bien embarrassante qui pousserait les animateurs du parti au pouvoir à tenter de le dissuader le plus vite possible avant qu’il ne vienne à dépoussiérer des dossiers finalement trop puants . En Côte d’Ivoire, les rumeurs courent particulièrement vite et beaucoup de choses se susurrent ça et là sur un éventuel projet Funeste qui serait déployé en cas de besoin. En un peu plus d’un mois après sa démission le 08 Février dernier, on en sait déjà un peu plus sur le rôle joué par la rébellion dans l’accession au pouvoir d’Alassane OUATTARA, lorsque l’ex PAN martèle :  » Si je n’étais pas rebelle, OUATTARA ne serait jamais devenu Président », et on comprend mieux la logique du régime actuel qui à en croire Guillaume SORO veut instaurer un système de parti-etat.

Les enchères montant au fur et à mesure qu’on se rapproche d’Octobre 2020, des secrets bien lourds pourraient être dévoilés. En tout cas, il faudrait s’y attendre surtout de la part d’un homme qui bombe le torse face à ses adversaires:  » Que ceux qui sont pressés soient patients pour attendre la date que Dieu a fixée pour moi, mais pour le moment, je suis là. Et puis, ma bouche fonctionne, je vais parler  ». Alors, ça continue…

Raoul MOBIO pour Netafrique.net


Voir la source originale de l’article

Sur http://www.africanews.online suivez l’actualité africaine, de la politique et de l’économie.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour suivre l’actualité du pays d’Afrique qui vous intéresse :

L’ACTUALITE DES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST Actualité BéninActualité Burkina FasoActualité Cap-VertActualité Côte d’ivoireActualité GambieActualité GhanaActualité Guinée –  Actualité Guinée-BissauActualité LiberiaActualité MaliActualité NigerActualité NigeriaActualité SénégalActualité Sierra LeoneActualité Togo
AFRIQUE CENTRALE & DU NORD Actualité CamerounActualité République centrafricaineActualité GabonActualité Guinée équatorialeActualité République démocratique du CongoActualité République du CongoActualité TchadActualité Sao Tomé-et-PrincipeActualité AlgérieActualité EgypteActualité LibyeActualité MarocActualité MauritanieActualité Tunisie
AFRIQUE DE L’EST Actualité BurundiActualité DjiboutiActualité ÉrythréeActualité ÉthiopieActualité KenyaActualité OugandaActualité RwandaActualité SomaliaActualité SudanActualité South sudanActualité Tanzania
AFRIQUE AUSTRALE ET OCÉAN INDIEN Actualité South AfricaActualité AngolaActualité BotswanaActualité ComoresActualité LesothoActualité MadagascarActualité MalawiActualité MauriceActualité MozambiqueActualité NamibieActualité SeychellesActualité SwazilandActualité ZambiaActualité Zimbabwe

Commentaires

    Laissez le votre