vers le réchauffement diplomatique – IWACU

0
9


La rencontre entre le chef d’Etat rwandais avec une délégation burundaise, porteuse d’un message de son homologue ce 10 janvier, est qualifiée de décisive dans la normalisation des relations entre les deux pays. « Le but de la visite était de promouvoir les relations bilatérales et renforcer les liens historiques entre les deux pays », a dit le ministère burundais chargé des Affaires de la Communauté Est-Africaine. Certes, il y avait déjà eu plusieurs initiatives diplomatiques et des signes d’ouverture allant dans le même sens. Mais, c’est la première fois qu’une délégation burundaise de haut niveau est accueillie par le Président de la République depuis la crise de 2015.

Cette volonté qu’affichent Gitega et Kigali de normaliser leurs relations diplomatiques signe une nouvelle ère : celle de l’ouverture, de réchauffement, de dégel, de normalisation diplomatiques. Par ailleurs, l’opinion est convaincue que sous peu les chefs d’Etat des deux pays pourront se rencontrer en scellant enfin cette reprise de coopération.

Cette période de tensions, d’accusations mutuelles, de relations exécrables et tendues marquées par une profonde défiance et une importante méfiance entre les deux pays « jumeaux » n’a que trop duré. Ce sont, malheureusement, les populations qui en payent les frais. Leur souhait, c’est la réouverture des frontières communes entre le Burundi et le Rwanda afin qu’il y ait une libre circulation des biens et des personnes. « J’essaie d’imaginer ce jour où nous aurions droit de traverser la frontière pour venir au Burundi savourer la fraîcheur au bord du lac Tanganyika, manger le Mukeke, etc. » (…)« Avant la crise de 2015, on pouvait traverser facilement le lac Rweru pour aller travailler au Rwanda ou rendre visite à des amis rwandais. Beaucoup de tonnes de haricot passaient par le Rweru vers le Rwanda ou vice-versa, etc. » Les raisons avancées par les citoyens interrogés par Iwacu sont nombreuses et diverses. Tous soulignent que la paix est profitable aux deux pays.

Un spécialiste dans la diplomatie estime qu’une bonne cohabitation est possible: « Respect mutuel de l’intégrité territoriale et de souveraineté, non-agression mutuelle et non-immixtion mutuelle dans les affaires intérieures. » D’après lui, «ce n’est pas sorcier ».


Voir la source originale de l’article

Sur http://www.africanews.online suivez l’actualité africaine, de la politique et de l’économie.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour suivre l’actualité du pays d’Afrique qui vous intéresse :

L’ACTUALITE DES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST Actualité BéninActualité Burkina FasoActualité Cap-VertActualité Côte d’ivoireActualité GambieActualité GhanaActualité Guinée –  Actualité Guinée-BissauActualité LiberiaActualité MaliActualité NigerActualité NigeriaActualité SénégalActualité Sierra LeoneActualité Togo
AFRIQUE CENTRALE & DU NORD Actualité CamerounActualité République centrafricaineActualité GabonActualité Guinée équatorialeActualité République démocratique du CongoActualité République du CongoActualité TchadActualité Sao Tomé-et-PrincipeActualité AlgérieActualité EgypteActualité LibyeActualité MarocActualité MauritanieActualité Tunisie
AFRIQUE DE L’EST Actualité BurundiActualité DjiboutiActualité ÉrythréeActualité ÉthiopieActualité KenyaActualité OugandaActualité RwandaActualité SomaliaActualité SudanActualité South sudanActualité Tanzania
AFRIQUE AUSTRALE ET OCÉAN INDIEN Actualité South AfricaActualité AngolaActualité BotswanaActualité ComoresActualité LesothoActualité MadagascarActualité MalawiActualité MauriceActualité MozambiqueActualité NamibieActualité SeychellesActualité SwazilandActualité ZambiaActualité Zimbabwe