Now Reading
Acharnement contre les potentiels opposants : Issa Salifou, la prochaine cible de la Rupture | Jolome News
0
Donnez votre avis
Vous aimez ?
0%
Interested
0%


issa-salifou

Le député Issa salifou pourrait être la prochaine victime du régime de la Rupture.  Plusieurs dossiers pourraient être brandis par les collaborateurs de Patrice Talon pour fragiliser cette voix discordante.

Issa Salifou alias Saley pourrait avoir de maille à partir avec le gouvernement. Il pourrait avoir de sueurs froides dans les jours à venir. Le gouvernement de Patrice Talon finira bientôt de ficeler tout son dossier. Après avoir révoqué la convention du réseau de téléphonie mobile Bell Bénin le 02 août dernier, réseau dans lequel Issa Salifou détenait jusqu’en 2016 une part importante d’actions, le gouvernement mettra certainement en difficulté cet opérateur économique dans d’autres affaires. D’ailleurs, dans le relevé du Conseil des ministres du 02 août 2017, on reprochait déjà de lourdes dettes fiscales à la société que Saley contrôlait. La Rupture pourrait ressusciter de vieux dossiers contre cet opérateur économique. Elle pourrait  rouvrir, à en croire nos sources, certaines affaires liées au Port autonome de Cotonou et d’autres sociétés étatiques avec lesquelles le député Issa Salifou avait des contentieux. Cet opérateur économique connaîtra sans doute des nuits perturbées. Il devrait payer pour ses positions de plus en plus sévères contre la gestion de Patrice Talon. Il faut en effet rappeler que ce député d’obédience musulmane n’avait pas du tout approuvé le traitement fait aux fidèles de la mosquée de Cadjèhoun lors de l’opération dite « libération du domaine public » conduite à Cotonou par le Préfet Modeste Toboula. Il avait condamné les restrictions imposées à ses coreligionnaires et appelé à la mobilisation générale. A l’Assemblée nationale, il a pris vers la fin du mois du Mai dernier la tête du groupe parlementaire « La voix du peuple » qui ne partage pas la vision du gouvernement. Il fallait donc le défaire.  Le député et opérateur économique devrait s’attendre à des représailles puisque le régime de la Rupture est réfractaire aux critiques. Après l’homme d’affaires Sébastien Ajavon et le Maire Léhady Soglo, Patrice Talon pourrait jeter son dévolu sur Issa Salifou qui l’avait pourtant soutenu lors de la présidentielle de 2016. Les indices sont à tout le moins nombreux. Le président de la République réussira-t-il à faire taire cet élu du peuple? Saley, l’opérateur économique dispose-t-il, lui, des armes nécessaires pour affronter la Rupture? La guerre entre les deux anciens alliés politiques pourrait bien avoir lieu.

Mike MAHOUNA   


Voir la source originale de l’article

Sur http://www.africanews.online suivez l’actualité africaine, de la politique et de l’économie.

Cliquez sur un des liens ci-dessous pour suivre l’actualité du pays d’Afrique qui vous intéresse :

L’ACTUALITE DES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST Actualité BéninActualité Burkina FasoActualité Cap-VertActualité Côte d’ivoireActualité GambieActualité GhanaActualité Guinée –  Actualité Guinée-BissauActualité LiberiaActualité MaliActualité NigerActualité NigeriaActualité SénégalActualité Sierra LeoneActualité Togo
AFRIQUE CENTRALE & DU NORD Actualité CamerounActualité République centrafricaineActualité GabonActualité Guinée équatorialeActualité République démocratique du CongoActualité République du CongoActualité TchadActualité Sao Tomé-et-PrincipeActualité AlgérieActualité EgypteActualité LibyeActualité MarocActualité MauritanieActualité Tunisie
AFRIQUE DE L’EST Actualité BurundiActualité DjiboutiActualité ÉrythréeActualité ÉthiopieActualité KenyaActualité OugandaActualité RwandaActualité SomaliaActualité SudanActualité South sudanActualité Tanzania
AFRIQUE AUSTRALE ET OCÉAN INDIEN Actualité South AfricaActualité AngolaActualité BotswanaActualité ComoresActualité LesothoActualité MadagascarActualité MalawiActualité MauriceActualité MozambiqueActualité NamibieActualité SeychellesActualité SwazilandActualité ZambiaActualité Zimbabwe

Commentaires

    Laisser un commentaire